Voiture électrique Pour une mobilité durable

La Révolution des voitures autonomes

Le véhicule autonome a pour particularité de pouvoir rouler sans intervention humaine. Un véhicule autonome est un véhicule ordinaire doté d’un logiciel et de capteurs numériques (radar, caméras, sonars, etc.).

Le véhicule « semi-autonome » n'est pas totalement autonome, mais il dispose de différents systèmes d'aide à la conduite automatisée. Le véhicule autonome se caractérise par un système de pilotage automatique qui lui permet de se déplacer entre les véhicules et de prendre des décisions selon les signaux reçus, avec pour principales caractéristiques :

  • système de freinage d’urgence autonome
  • assistance qui permet à la voiture de se garer seule
  • suivi de voix qui permet de recentrer la voiture à la voix

Quelques exemples de voitures autonomes

La Google car est un système équipé sur la Toyota Prius, l’Audi TT et la Lexus RX450h. Il comprend un radar laser LiDAR et un logiciel Google Chauffeur. Ce modèle électrique a été conçu pour rouler à de faibles vitesses (de l’ordre de 40 km/h) et il peut transporter deux passagers.

google car

Crédit photo : prix-de-pose.fr/electricite/

Spécialisé dans la production de voitures électriques sportives, Tesla Motors a équipés plusieurs de ses modèles d’un système d’autopilotage. Le but n’est pas de supprimer le conducteur mais de l’assister dans des situations monotones ou en cas de danger. Elles rentrent dans la catégorie des véhicules semi-automatisés.


 

 

Quelques différences entre les voitures autonomes et les voitures semi-autonomes.

Les voitures autonomes Aucun contrôle du passager de la voiture Pas de pédales ni de volant
Les voitures semi-autonomes Système de pilotage automatique et le conducteur doit rester attentif Présence d’un volant et des pédales

Il est hélas devenu évident aujourd'hui que notre technologie a dépassé notre humanité (Albert Eisenstein)

Les préoccupations des fabricants restent centrées sur les performances de leurs véhicules.

Le système d’automatisation constitue une révolution dans le secteur de l’automobile, avec des perspectives positives multiples, mais nous avons encore peu de recul quant aux risques liés aux problèmes techniques qui pourraient intervenir durant la conduite. Le manque de réglementation notamment en cas d’accident, pose un problème, le droit étant toujours en retard par rapport aux technologies. D’autres types de problèmes apparaîtront en termes de cybersécurité. Ces voitures seront en effet inévitablement sujettes au hacking.

 

|Contact |Reproduction interdite : Voiture-electrique .org