Conseils

Pourquoi choisir la LLD pour ses véhicules électriques d’entreprise ?

Afin de réduire leur coût d’exploitation, les entreprises commencent à céder à la mobilité électrique. Consommant une énergie moins chère et offrant des avantages fiscaux significatifs, les véhicules électriques existent dans différentes carrosseries adaptées aux activités professionnelles, dont les utilitaires. Grâce à la location longue durée, les professionnels ont la possibilité de bénéficier de véhicules électriques sans avoir besoin de les acheter. Mais est-ce vraiment un mode de financement adapté ?

La particularité de la LLD comme moyen de financement

La LLD ou location longue durée est une formule de leasing initialement prévue pour les professionnels à la recherche de moyens de financement plus flexibles que le crédit auto ou l’achat au comptant. Elle permet à l’entreprise de disposer des véhicules qui lui sont nécessaires dans l’exploitation de son activité sans avoir à les acheter. L’achat représentant un investissement de taille, avec la location l’entreprise réserve sa trésorerie pour des investissements plus portants. Le principe de la LLD est simple : le client, en l’occurrence l’entreprise sélectionne les modèles de véhicules dont elle a besoin et signe un contrat de location auprès d’un organisme spécialisé pour une durée de 2 à 5 ans. Ce contrat détermine toutes les conditions relatives à la location, de sa durée au kilométrage annuel prévisionnel en passant par les services annexes inclus dans la convention. Mais à la différence de la location avec option d’achat, qui est la formule de leasing la plus sollicitée en ce moment, la LLD n’offre aucune option d’achat. Elle se distingue par la possibilité pour le client d’intégrer des services tels que l’entretien ou l’assistance dans le prix du loyer. Par ailleurs, la LLD s’avère également plus flexible en matière de kilométrage.

Véhicules électriques d’entreprise en LLD

Pour les particuliers, la location de voiture électrique en LLD n’est pas une opération intéressante. Compte tenu de l’autonomie de ce type de voiture et de sa solidité, il ne parait pas judicieux de choisir une formule offrant un kilométrage important et incluant l’entretien dans son loyer. En effet, avec une autonomie jugée encore trop faible, la voiture électrique est destinée aux petits rouleurs, effectuant de courts trajets quotidiens en milieu urbain. La formule de leasing la mieux indiquée s’avère donc être la LOA. D’autre part, la conception de la voiture électrique fait qu’elle a besoin de peu d’entretien. Le moteur électrique étant un exemple de solidité, il n’est pas intéressant d’inclure les services d’entretien dans le contrat. En revanche, il en est autrement pour les entreprises.

La LLD est adaptée à l’acquisition de véhicules électriques d’entreprise compte tenu de leurs coûts. En louant au lieu d’acheter les véhicules, l’entreprise ne sacrifie pas son taux d’endettement. De plus, la location revient largement moins chère grâce au bonus écologique qui peut faire office d’apport initial. Ensuite, la LLD constitue un bon moyen de financement pour des véhicules électriques d’entreprise dans la mesure où elle propose un forfait kilométrique adapté à une activité professionnelle. Grâce à elle, le kilométrage annuel peut être modifié au fur et à mesure que les besoins de l’entreprise évoluent. En ce qui concerne les services annexes inclus, ils permettent à l’entreprise d’externaliser la gestion de sa flotte auto. Effectivement, ces services ne se limitent pas à l’entretien et à la maintenance. En fonction des besoins de chaque client, il est possible de personnaliser le contrat. Les entreprises peuvent notamment profiter de la prise en charge de l’assurance auto, des péages ou des bornes de recharge.

Sur le plan fiscal, la LLD se montre également avantageuse, car les loyers réglés sont déductibles du résultat imposable de l’entreprise. Par ailleurs, les véhicules électriques exonèrent les entreprises de la TVS.